Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

BORDEAUX => PARIS

21 mai

Petit retour sur mon périple:
Arrivé sur le site de départ à 8h, je dépose mes derniers sacs avant de rentrer dans le SAS. Depart toutes les minutes par vague de 6. Je retrouve une connaissance de pithiviers et nous décidons de partir ensemble. 8h16, c’est parti. 3 des gars avec nous partent à fond les rouleaux, nous n’avons vraisemblablement pas le même objectif. Nous décidons de continuer à notre rythme. Nous rattrapons beaucoup de groupe partis avant nous . Derrière les gros moteurs sont de sortie.
Nous sommes rattrapés par un premier groupe qui roulent fort, nous nous mettons dans les roues. Je reconnais plusieurs coureurs Ex pro et élite dans ce groupe. je décide de me relever , ca roule trop fort et nous ne sommes qu’au trentième km.
Mon compagnon continue avec eux.
J’arrive au premier ravitaillement au km150 avec un petit groupe. Petite pause de 30min où je me restaure et surtout je m’hydrate car la chaleur commence à faire son effet puis c’est reparti pour 180km.
Ca repart au pied d’un petit col, histoire de se remettre dans le bain et de donner un petit aperçu de ce qui nous attend sur ce deuxième tronçon.
Je n’arrive pas à me mettre dans un rythme, c’est les montagnes russes ( montées/descentes) je vis un calvaire avec en plus cette forte chaleur( pas un tronçon pour les bête grasse). Je passe par toutes les phases jusqu’à imaginer l’abandon mais je sais que la suite sera plus favorable à mon gabarit et mes compétences, donc je lâche rien. Je me reprends et je gère mes efforts, même si je perds beaucoup de temps. Je m’arrête régulièrement faire le plein de mes bidons et dans les épiceries pour de la boisson fraîche. Comme on dit dans le cyclisme c’est la chasse à la canette😁.
Arrivé à Châteauroux, mi-parcours , il fait encore jour c’était un des premiers objectifs.
Je prends mon temps au ravitaillement, je mange bien, je me change, j’effectue quelques mouvements de récupération et je vais préparer mon vélo pour passer en mode nuit.
Je retrouve mon acolyte du départ qui a environ 20 min d’avance sur moi et qui est sur le point de repartir. Ce qui me rassure c’est qu’il a vécu les mêmes sentiments que moi.
Allez c’est reparti pour autant de km.
Je me mets dans un groupe de 20 puis 9, ça roule vraiment bien et plus en sécurité car beaucoup d eclairage. J’appréhendais un peu la nuit mais c’était super en fait.
Arrivé à Mer, troisième ravito, les 120km bouclés très facilement je m’aperçois que plus j avance dans le temps mieux je suis.
30 minutes d’arrêt et c’est reparti pour les 190 derniers km. Nous ne repartons qu’à 4.
Je me mets à rouler devant sans rien demander. J’imprime un rythme et les 3 autres gars sont dans ma roue. J’ai des super jambes , je sens pas la fatigue. Je roule, je roule et ça avance tranquillou vers l arrivée. Les gars sont enchantés de m avoir avec eux , ils m’appelent  » la machine à rouler ». Arrivée dans la beauce, vent de face mais ca ne m’arrête pas, je suis sur mes terres, je continue a envoyer.
Je sais qu’il reste encore 60km difficile pour finir avec la vallée de Cheuvreuse, je lève un peu le pied pour récupérer.
60km derniers km avec 6 bosses à gravir. Pas d’inquiétude , nous montons tanquillou et en haut je rélance. Mon cul commence à être douloureux et quelques courbatures apparaissent mais j arrive au bout donc je lâche pas.
Les 6 derniers km ont été un calvaire, pas à cause du physique mais ils nous ont fait traverser Paris avec sa circulation et ses feux tricolores à répétitions ( dommage ca vient gâcher ce beau parcours).
Enfin je vois l entrée du stade, dernier tour de piste, on arrive au bout. Mes compagnons des 300 derniers km me remercient de les avoir emmenés sur ce rythme à bon port. Au moment de passer l arche d’arrivée , je ressens une grosse fierté, une petite larme coule sur mon visage puis c’est le relâchement. Jamais je n’aurais pensé un jour vivre une telle expérience, un défi contre soi même et repousser ses limites. J’ai super bien géré mon effort et en fait à l arrivée, je suis pas si mal. Courbaturé bien sûr mais y a encore de l essence dans le moteur.
Je m’étais fixé entre 20h et 24h sur le vélo, au final je fais un petit peu plus , avec 24h47.
Parcours bouclé en moins de 28h au total et un top 100 sur un peu plus de 650 participants.( plus de 200 personnes ne passeront pas la ligne).
Maintenant place à quelques jours de repos car la préparation à été longue mais je vais vite réfléchir pour la suite.
Le cyclisme est un Sport dur ou il fait être passionné pour de tels défis. Certains diront que je suis fou, d’autres sont admiratifs moi je dis je fais ce que j’ai envie, je profite de ma bonne santé et surtout il faut vivre ses rêves quand on le peut.

—————————————————————————————————————-

https://www.bordeaux-paris.com

 

Bordeaux-Paris 650km

Le raid individuel tracké en semi-autonomie à réaliser le plus rapidement possible

Vélos musculaires ou vélos à assistance électrique

La formule « reine » et historique de Bordeaux-Paris, un défi sportif avec prise de temps et tracking.

Objectif : être finisher le plus rapidement possible en respectant le parcours et en validant les checks-points officiels de l’épreuve.

Les infos clés
  • 650km (tracé et kilométrage évolutifs selon le tracé définitif)
  • Dénivelé : 5600 m/d+ (peut varier légèrement selon le tracé définitif)
  • 3 ravitaillements solides et liquides
    #1 : Montbron (Charente)
    #2 : Châteauroux (Indre)
    #3 : Mer (Loir-et-Cher)
    + collation d’arrivée
    + repas d’arrivée
  • Vélos acceptés : route standard, vélo couché, vélo à assistance électrique (catégorie spécifique)
  • Départ en contre-la-montre avec intervalle court selon 6 prévisions d’allure :
    _ Moins de 20 km/h
    _ 20/23 km/h
    _ 23/25 km/h
    _ 25/27 km/h
    _ 27/30 km/h
    _ Plus de 30 km/h
  • Barrière horaire : 40h maximum
    Ceci signifie que votre allure moyenne doit être de 16.5 km/h minimum (pauses incluses)
  • Fermeture du contrôle d’arrivée Dimanche 22 Mai – 23h00 (sous réserve d’évolution)
  • Assistance personnelle possible EXCLUSIVEMENT sur les checks-points officiels
  • Itinéraire véhicules suiveurs imposés par l’organisation et majoritairement hors parcours officiel
  • Retrait dossard le vendredi 20 mai à Bordeaux de 10h à 20h au Parc des Sports Saint-Michel. (Pas de retrait dossard le samedi 21 mai).

Détails

Date:
21 mai
évènement Tags:
,
Site :
https://www.bordeaux-paris.com/

Lieu

BORDEAUX
BORDEAUX, 33000 + Google Map

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actuellement inscrit :

Xavier Juignet
Retour haut de page