đŸ™‹đŸŒâ€â™€ïž Savez-vous parler Cycliste
?

LECTURE DE 5 BONNES MINUTES
 🧐
En voici une excellente question
 il n’y a pas si longtemps, Dans un relais, quand on m’a dit « relĂšve-toi Â», franchement je pensais que je n’avais pas le buste assez droit alors
. je me suis redressĂ©e
 đŸ™đŸ€“đŸ€ŠđŸŒâ€â™€ïžâ€Š hum, bon ok, maintenant je sais
 mais quand on explique les choses, tout le monde comprend mieux, non ?

alors voici un lexique des expressions typiquement cyclistes
. et franchement j’adore
. 😎

En voilĂ  quelques exemples
 đŸ€“  « Il compte bien prendre de la cylindrĂ©e, pour intĂ©grer le premier Ă©ventail et Ă©viter de se retrouver dans la bordure Ă  bouffer de la caillasse. 😅. Quand il ne chasse pas les KOM, il mouline et travaille ses points morts pour avoir la socquette lĂ©gĂšre (evidemment
). En course, il y va pour jouer la gagne et ramener le bouquet. Pas question pour lui de faire 2, et encore moins de terminer devant le camion balai ou de bĂącher đŸ€Ș. Le nez dans le guidon et la selle dans le cul, il s’accroche Ă  ses adversaires avec tout Ă  droite, quitte Ă  sucer les roues avant de les sauter sur la ligne (ma preferĂ©e
 đŸ„°). Son angoisse, c’est d’avoir les grosses pattes parce qu’il n’aura pas fait assez de fractionnĂ©s et surcompensĂ©, avec pour consĂ©quence les deux pieds sur la mĂȘme pĂ©dale, mĂȘme s’il se sent affĂ»tĂ© comme une lame
. Â» on decrypte
 đŸ€Ż

Je me suis vraiment marrée à vous recenser ces différentes expressions


Borner : accumuler des kilomĂštres Ă  vĂ©lo, rouler beaucoup et souvent.
– PrĂ©parer son prochain objectif : se mobiliser physiquement et mentalement pour Ă©vĂ©nement, une course.
– Faire le mĂ©tier : s’entraĂźner rĂ©guliĂšrement et sĂ©rieusement, soigner son sommeil et son alimentation, pour ĂȘtre en pleine forme.
– Force et vĂ©locitĂ© : Alterner un pĂ©dalage lent mais en appuyant fort sur les pĂ©dales avec un pĂ©dalage avec une cadence Ă©levĂ©e pour gagner en puissance.
– Gagner des watts : amĂ©liorer sa capacitĂ© Ă  produire de la puissance (grĂące Ă  une meilleure condition physique).
– Cri-cri ou un critĂ©rium, une course sur un petit circuit avec un nombre Ă©levĂ© de tours Ă  parcourir.
– La cyclo du club : rassemblement ou Ă©preuve de masse avec plusieurs catĂ©gories de participants, sur un parcours plus ou moins long, organisĂ© par le club auquel est rattachĂ© le cycliste.
– Une course en ligne : compĂ©tition sur un grand parcours qui relie deux sites distincts (d’un point A Ă  un point B).
– Passer les bosses en force avec de la braquasse monter les cĂŽtes avec un grand dĂ©veloppement en pĂ©dalant avec une faible cadence de pĂ©dalage.
– Se faire pĂ©ter les varices : se faire trĂšs mal aux jambes durant l’effort.
– Les jambes dans la laine : reposer les muscles en Ă©vitant la station debout, et/ou en les couvrant pour les garder au chaud.
– Prendre de la cylindrĂ©e : amĂ©liorer les capacitĂ©s physiques grĂące Ă  un entrainement bien conduit.
– Le premier Ă©ventail : lorsque le vent souffle de cĂŽtĂ© sur une route dĂ©gagĂ©e, les coureurs se placent de maniĂšre Ă  lutter contre le vent en partageant leurs efforts, grĂące Ă  un mouvement bien ordonnĂ© de changement de position, comme une rotation vue de haut.
– Se retrouver dans la bordure ne pas avoir la place pour intĂ©grer l’éventail, et donc ĂȘtre en file indienne derriĂšre lui pour tenter de s’y accrocher, trĂšs prĂšs du bas-cĂŽtĂ© de la route.
– Bouffer de la caillasse : rester un long moment dans la bordure sans rĂ©ussir Ă  changer de position Ă  cause de la vitesse imposĂ©e par l’éventail.
– Chasser les KOM/QOM : tenter de battre des records sur les segments de l’application communautaire Strava.
– Mouliner tourner rapidement les jambes en pĂ©dalant, avec une faible rĂ©sistance.
– Les points morts lors du cycle de pĂ©dalage, lorsque le pied est dans sa position la plus basse ou la plus haute (lors de la transition entre les phases de poussĂ©e ou de tirĂ©e du pĂ©dalage)
– La socquette lĂ©gĂšre : un coup de pĂ©dale facile, sans effort apparent.
– Jouer la gagne : ĂȘtre un prĂ©tendant sĂ©rieux Ă  la victoire.
– Ramener le bouquet : conclure une course en vainqueur, et ĂȘtre rĂ©compensĂ© par le bouquet de fleurs remis Ă  cette occasion.
– Faire 2 : terminer deuxiĂšme (fonctionne aussi pour troisiĂšme, quatriĂšme, etc.)
– Terminer devant le camion balai : arriver dans les derniers.
– BĂącher : abandonner une Ă©preuve.
– Le nez dans le guidon : rouler avec la tĂȘte baissĂ©e avec pour seule vision le poste de pilotage ou la roue avant.
– La selle dans le cul : ĂȘtre Ă  fond, et ĂȘtre obligĂ© de pĂ©daler en bec de selle.
– Tout Ă  droite : rouler trĂšs vite, avec un trĂšs gros dĂ©veloppement (la chaine positionnĂ©e le plus Ă  droite possible au niveau de la transmission).
– Sucer les roues : profiter du sillage des adversaires, et ne pas prendre de relais face au vent pour Ă©conomiser de l’énergie.
– Sauter sur la ligne : sprinter et dĂ©passer son adversaire au dernier moment sur la ligne d’arrivĂ©e.
– Les grosses pattes : avoir les jambes lourdes.
– FractionnĂ©s : mĂ©thode d’entraĂźnement qui consiste Ă  alterner les phases d’effort intense avec les phases de rĂ©cupĂ©ration.
– Surcompenser rĂ©cupĂ©rer aprĂšs un effort/un entrainement/une course et profiter des capacitĂ©s d’adaptation de l’organisme pour s’amĂ©liorer.
– Les deux pieds sur la mĂȘme pĂ©dale : ne pas avoir de bonnes sensations musculaires.
– AffĂ»tĂ© comme une lame : avoir trĂšs peu de masse grasse, avec les muscles et tendons trĂšs apparents.
– Changer de braquet : changer de dĂ©veloppement en utilisant le dĂ©railleur.
– Fumer la pipe : ĂȘtre trĂšs facile en pĂ©dalant.
– Tourner les cannes : mouliner, pĂ©daler sans forcer.
– Passer les raidards sur la plaque : monter les cĂŽtes trĂšs raides avec le grand plateau.
– Ne pas sentir qu’il a une chaine : pĂ©daler sans rĂ©sistance apparente, comme s’il n’y avait pas de transmission.

le vocabulaire n’a donc plus de secret pour moi
 ni pour vous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page